Partager:

Impérial, le HCC est à une victoire du titre

19 mar 2023 Résumé

Décidément, le HC La Chaux-de-Fonds est inarrêtable ! Lors du troisième acte de la finale des play-off de Swiss League, les hommes de Louis Matte se sont imposés 3-2 après prolongations face à Olten et mènent désormais 3-0 dans la série.

À la tête d’une équipe menée 2-0 dans la série, Lars Leuenberger se devait de procéder à des changements, ce qu’il a fait en titularisant Dominic Nyffeler pour la première fois des play-off, ainsi que Cédric Maurer et Stéphane Heughebaert, surnuméraires jusque-là. Les premières minutes étaient, comme lors des deux premiers actes, à l’avantage des Soleurois. Stefan Rüegsegger était le premier Meuqueux à se montrer dangereux. Sur un service de Mathew Wilkins, il passait à deux doigts d’ouvrir la marque (5e).

L’envol des Abeilles ne se faisaient pas attendre beaucoup plus longtemps. Sondre Olden trouvait la faille d’un tir du poignet dans la lucarne, faisant exploser les Mélèzes (7e), tandis que sur l’action précédente, Daniel Carbis s’était couché sur un puissant tir de Joel Scheidegger (6e). On pouvait craindre un retour des Souris quand Leonard Fuhrer était pénalisé pour avoir retardé le jeu, mais les nerfs des Soleurois leur jouaient à nouveau un tour et Andri Spiller se retrouvait à son tour sur le banc d’infamie.

Depuis l’ouverture du score, le HCC dominait clairement son sujet et aurait pu doubler la mise, notamment quand Lucas Matewa touchait le poteau après un tir violent de la ligne bleue (14e). Olten, de son côté, peinait à trouver une solution face au jeu défensif serré des Chaux-de-Fonniers.

Les Chaux-de-Fonniers continuaient de dominer les débats après le premier thé, mais sans parvenir à augmenter son avance. La première ligne était particulièrement en vue, mais restait stérile. Olten bénéficiait d’une nouvelle situation spéciale à la suite d’un surnombre, mais celle-ci ne durait que trente secondes, le temps pour Victor Oejdemark d’être pénalisé à son tour après avoir asséné un coup de crosse à Viktor Ostlund.

À force de dominer sans marquer, le HCC concédait l’égalisation. Un engagement perdu en zone défensive, un tir alors que le portier suédois était masqué, et les deux équipes se retrouvaient dos à dos. On en venait à se demander si marquer en premier lors de cette finale n’est pas une malédiction.

 La troisième période était plus équilibrée. Les deux équipes profitaient certes des occasions qui s’offraient à elles, mais elles étaient surtout concentrées sur le jeu défensif. Chaque erreur risquait de se payer cash. Une pénalité sifflée contre Kaj Suter mettait le HCC dans une situation compliquée, mais l’indiscipline chronique des Soleurois ouvrait une voie royale aux Abeilles. Joel Scheidegger était pénalisé à son tour, alors que son équipe avait eu deux grosses occasions en power-play par Lukas Lothak (49e et 50e) et qu’Olden, en contre, était passé à deux doigts de redonner l’avantage à ses couleurs  (50e).

À nouveau en supériorité numérique, les Chaux-de-Fonniers ne laissaient pas passer leur chance. Achermann concluait un tricot confus devant Dominic Nyffeler et le HCC menait à nouveau d’une (toute petite) longueur (52e). Alors que la fin s’annonçait déjà extrêmement tendue, Sondre Olden était pénalisé à son tour, alors qu’il restait à peine moins de deux minutes à jouer. Lars Leuenberger prenait son temps mort pour organiser ses troupes, et sortait son gardien. Pari réussi puisque Timothy Kast parvenait à rétablir la parité à 43 secondes de la sirène.

Galvanisés par cette égalisation de dernière minute, les Soleurois entamaient les prolongations sur les chapeaux de roue. Ils dominaient les débats de la tête et des épaules, se créant un nombre d’occasions impressionnants en si peu de temps. Pourtant, la rencontre penchait à nouveau du côté des Abeilles. En contre, Stefan Rüegsegger libérait un public en transe et offrait quatre pucks de titre aux Chaux-de-Fonniers. /mwi

HC La Chaux-de-Fonds – Olten 3-2 ap (1-0 0-1 1-1 1-0)

La Chaux-de-Fonds mène 3-0 dans la série.

Les Mélèzes : 5225 spectateurs.
Arbitres : MM. Stöbel et Castelli, Francey et Wermeille.
Pénalités :  4 x 2’ (Fuhrer, surnombre, Suter, Olden) contre La Chaux-de-Fonds. 3 x 2’ (Spiller, Oejdemark, Scheidegger) contre Olten.
Buts : 7e Olden (Boss) 1-0. 35e Lothak (Collins) 1-1. 52e Achermann (Huguenin, Olden, à 5 contre 4) 2-1. 60e (59’17’’) Kast (Rapuzzi, Sterchi, à 6 contre 4) 2-2. 66e Rüegsegger 3-2.
La Chaux-de-Fonds : Östlund, Huguenin, Dubois, Jaquet, In-Albon, Gehringer, Matewa, Boss, Olden, Achermann, Andersons, Rüegsegger, Wilkins, Schweri, Carbis, Privet, Petrini, Eugster, Suter, Fuhrer, Lauper.
Olten : Nyffeler, Scheidigger, Leeger, Schmuckli, Oejdemark, Bircher, Antonietti, Maurer, Hächler, Lhotak, Collins, Rapuzzi, Sterchi, Kast, Spiller, De Nisco, Weder, Wyss, Heughebeart, Dal Pian, Puide.
Notes : La Chaux-de-Fonds joue sans Berthon, Augsburger, Ulmer, Andersson (blessés), Voirol, Bengtsson, Topping, Del Ponte (surnuméraires) ni Fontana (suspendu). Olten joue sans Neukom, Horansky, Nunn (blessés), Haussener, Hänggi, Zaetta (surnuméraires), Mosimann ni Hüsler (suspendus). Daniel Carbis est honoré pour son 750e match en ligue nationale. À la deuxième pause, les U15 et les U17, champions romands, sont mis à l’honneur. Tir sur le poteau de Matewa (14e). Temps mort pour Olten (58’03’’). Olten joue sans gardien de 58’31’’ à 58’57’’ et de 59’10’’ à 59’17’’. Dubois et Lhotak sont élus meilleur joueur de chaque équipe.